Ondago à vélo

thumb_14233517_10157429452290026_725445605_o_1024Il y a quelques semaines, Martin, notre développeur chevronné à l’origine de l’idée d’Ondago nous a proposé une sortie d’équipe hors du commun pour profiter de l’été tous ensemble. Loin des tournois de golf conventionnels l’idée était de retourner à la source de notre entreprise : le vélo de montagne à la Vallée Bras-du-Nord.

Nous sommes tous des amateurs de plein air, mais aucun d’entre nous (sauf Martin) n’avait fait de vélo de montagne auparavant. C’était donc une première. Mardi matin : rendez-vous

à 8h pour un départ vers l’aventure! Bien cordés dans la mini-van familiale, nous sommes partis dans le trafic de la rentrée scolaire, direction St-Raymond. Nous y avons croisé le Roquemont et le fameux casse-croûte Ti-Oui, puis nous avons emprunté la route vers le secteur Shanahan. Évidemment, avant de perdre la connexion réseau, nous nous sommes tous assurés d’avoir téléchargé la carte du secteur dans Ondago!

Une fois sur place, nous sommes passés à l’ajustement des vélos loués par l’équipe sympathique et qualifiée de la Vallée. En moins de 30 minutes, nous étions tous dans le stationnement à nous amuser avec nos nouveaux jouets. Grâce à notre guide personnel, Martin, et en consultant la carte Ondago, nous avions un itinéraire planifié en fonction de nos capacités de débutants à la recherche de sensations fortes. Première destination : la Beurre d’Érable. Prenant bien soin de garder nos distances, nous entendions à travers la forêt, dès les premières descentes et les premiers virages inclinés, quelques cris de joie et d’amusement teintés d’adrénaline. Au premier arrêt pour rapatrier tout le monde, nous n’étions que sourire!

thumb_14284866_10157429452365026_536406021_o_1024Bien sûr, une première sortie de vélo de montagne ne serait pas complète sans une fouille mémorable, n’est-ce pas? À l’accueil, avant de partir, on nous avait bien dit de n’utiliser qu’un seul doigt sur nos freins puisque ceux-ci sont d’une sensibilité déroutante. Avec la crainte du débutant, nous avions pour la plupart plusieurs doigts sur ces leviers qui jusque-là nous conféraient une sensation de contrôle. Ce qui devait donc arriver arriva et entre deux virages bien serrés, j’ai voulu freiner pour prendre la courbe suivante. Mais voilà que j’ai trop voulu ralentir et ma main gauche s’est emparée du frein avant. S’en suivit un vol plané interminable et une chute toute en douceur sur un tapis de terre sèche. Grâce à ses réflexes de motocycliste, Danny a su freiner intelligemment et efficacement juste derrière moi. Résultat : aucune égratignure et bien des rires lorsque nous avons rejoint les autres et que j’étais couverte de terre!

thumb_img_0696_1024Nous avons poursuivi notre route vers la chute Delaney, un immense mur de roche et d’eau ruisselante où nous avons pu pique-niquer tous ensemble, profiter du soleil et de l’air de la nature.

Malgré ce bel arrêt paisible, nous avions tous hâte d’enfourcher nos montures à nouveau et de repartir à la chasse aux descentes et aux obstacles. La Coulée Douce puis la Grande Évasion furent nos défis suivants avant d’effectuer une seconde fois la Beurre d’érable que nous avions tous adorée.

Ce fut l’occasion de tester la carte de la Vallée Bras-du-Nord sur le terrain, de l’utiliser comme le font les visiteurs de ce centre et de se mettre dans la peau des amateurs de vélo de montagne qui utilisent Ondago. Créer des liens et des histoires entre collègues, c’est aussi contribuer à l’épanouissement de l’entreprise. Le faire en plein air, c’est en plus rester cohérent avec notre mode de vie actif!

Catherine Lambert
Conseillère en communication et développement des affaires

2017-03-17T14:14:04+00:00

Laisser un commentaire