Les sentiers de Bromont disponibles sur une appli mobile

Benoit Racine de chez Igloo Créations, la mairesse, Pauline Quinlan et Annie Cabana, coordonnatrice des parcs et des sentiers de Bromont, présentent la nouvelle carte interactive de Bromont.

TECHNO. Les 100 km de sentiers de la ville de Bromont sont maintenant répertoriés sur l’application mobile Ondago. En plus de pouvoir explorer le réseau au creux de sa main, l’application permet aux utilisateurs d’être géoréférencés.

Ondago est une application mobile gratuite de cartes interactives géolocalisées. C’est une jeune entreprise de Québec, Créations Igloo, qui l’a développée.

L’idée était d’offrir un coup de pouce «techno» à l’industrie du tourisme et du plein air. Les entreprises qui recourent à l’application ne déboursent aucun frais pour obtenir une carte.

Dans la région, le Zoo de Granby et le réseau de piste cyclable C.A.R.T.H.Y sont sur Ondago.

Bromont vient de rejoindre le bal en présentant cinq réseaux distincts. Il s’agit du réseau du Lac Gale, du réseau villageois, du réseau du mont Berthier, le réseau de la montagne (C-1) ainsi que du mont Oak.

Les cartes Ondago peuvent être utilisées hors ligne.

Annie Cabana, coordonnatrice des parcs et des sentiers de Bromont, a récemment testé l’application. «Nous l’avons testé pas mal partout et dans le secteur de Spruce où parfois on peut avoir de problèmes de communication et il n’y a pas eu de problème», assure-t-elle.

En raison de la géolocalisation, l’application permettra d’améliorer la réponse en cas d’urgences. «Une personne en détresse pourra dire où elle se trouve exactement aux services d’urgence», explique Mme Cabana.

Présente au lancement de la carte interactive de Bromont, la mairesse, Pauline Quinlan, a rappelé l’importance des sentiers pour la municipalité. «C’est une infrastructure très importance qui attire de nombreux visiteurs et nouveaux citoyens», indique l’élue.

À ce jour, l’application a été téléchargée plus de 15 000. L’un des propriétaires de l’entreprise, Benoit Racine, ne cache pas qu’il aimerait que ce chiffre grimpe à 100 000 au courant de l’été. «Nous sommes une jeune start-up. L’application est encore jeune», souligne-t-il.

Les premiers tests ont été effectués en 2014. C’est la destination plein air de la Vallée-Bras-du-Nord qui a été la première à rejoindre Ondago.

– Journal Le Guide

Consulter l’article

2017-03-17T14:14:44+00:00

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire