• Randonnée hivernale raquette SOPAIR

Pays-d’en-Haut: les sentiers répertoriés dans une application mobile

Plusieurs des sentiers sillonnant les plus beaux secteurs de la MRC des Pays-d’en-Haut sont maintenant répertoriés dans l’application mobile Ondago qui permet de se localiser même au milieu de la forêt. 

Cette application mobile qui est de plus en plus populaire répertorie plusieurs réseaux de sentiers au Québec. Dans la région, plusieurs sentiers de Mont-Tremblant et de Saint-Donat s’y retrouvent aussi. Une fois la carte du réseau téléchargée dans le téléphone intelligent, on peut partir à la découverte d’un sentier et suivre sa progression directement sur la carte. Il n’est pas nécessaire d’avoir accès à un réseau cellulaire puisque la puce GPS de l’appareil suffit à situer le marcheur sur la carte.

Ce sont la Société de plein air des Pays-d’en-Haut (SOPAIR) et la COOP des 4 pôles qui ont décidé d’offrir le tracé de leurs sentiers sur cette application mobile. L’application a quant à elle été développée par l’entreprise Créations Igloo.

Pour le moment, les sentiers des Pays-d’en-Haut qui sont répertoriés dans Ondago sont : le réseau de sentiers d’interprétation des Orphelins de Wentworth-Nord, le Circuit de randonnée de la Montfortaine de Wentworth-Nord, le Réseau de sentiers du Galais à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, le Réseau de sentiers de vélo de montagne du Parc Basler à Morin-Heights, le sentier historique Loken à Sainte-Anne-des-Lacs et le Réseau de sentiers de vélo de montagne du Chantecler à Sainte-Adèle. Prochainement, le Corridor aérobique sera ajouté avec la collaboration de la MRC des Laurentides.

D’autres réseaux à venir

Le réseau de sentiers de Saint-Adolphe-d’Howard devrait aussi être ajouté à ce répertoire. Chargée de projets pour la SOPAIR, Marie-France Lajeunesse affirme qu’il faudra effectuer un travail de géomatique pour y arriver. L’été dernier, une subvention a permis l’embauche d’un étudiant qui a recueilli les données nécessaires aux cartes publiées cette année. Les sentiers hivernaux seront aussi intégrés éventuellement.

La présence des sentiers des Pays-d’en-Haut dans Ondago devrait donner une certaine visibilité à la région, affirme Marie-France Lajeunesse même si la priorité est de rendre ces cartes accessibles aux utilisateurs locaux.

Chose certaine, les gestionnaires des sentiers pourront savoir combien de personnes ont téléchargé leurs cartes. « Ceci nous permettra de continuer à développer la même identité de plein air que nous voulons avoir dans les Pays-d’en-Haut », a conclu Marie-France Lajeunesse.

– Le Journal des Pays-d’en-Haut La Vallée

Consulter l’article

2017-03-17T14:13:42+00:00

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire