Tourisme: le Madawaska mise sur la technologie

FRANCE GRANDMAISON, À L’AVANT, ET JOANNE BÉRUBÉ-GAGNÉ, À L’ARRIÈRE, ONT DÉMONTRÉ LA NOUVELLE APPLICATION MOBILE ONDAGO. – ACADIE NOUVELLE: GILLES DUVAL

EDMUNDSTON – L’Office du tourisme Edmundston-Madawaska ajoute de nouvelles initiatives à son offre touristique en vue de la saison 2015. Il proposera une application mobile pour découvrir des attractions de la région et des circuits pour les visiteurs en moto. De nouveaux spectacles font aussi leur entrée dans la programmation.
Selon la porte-parole de l’office, Joanne Bérubé-Gagné, le site internet de l’organisme est plus fréquenté qu’à pareille date l’an dernier et il semble y avoir un intérêt pour les gens du Québec de séjourner au Nouveau-Brunswick cet été.
«Nos interventions de marketing dans divers marchés nous permettent d’avoir confiance que nos efforts rapporteront. Notre présence accrue sur Facebook et TripAdvisor devrait nous permettre de rejoindre les touristes sur toutes les plateformes mobiles et les médias sociaux», a-t-elle mentionné.
Pour la saison estivale, l’organisme a dévoilé une nouvelle application mobile, ONDAGO, qui permettra de découvrir via son téléphone cellulaire le centre-ville d’Edmundston. Diverses informations et photos y apparaîtront. La même initiative sera reprise pour les sentiers de vélo de montagne et le sentier pédestre du Prospecteur.
Pour les voyageurs en moto, l’office proposera trois circuits touristiques (Edmundston à Saint-François, Edmundston via Saint-Joseph et Rivière-Verte, Edmundston via Rivière- Verte et Saint-Léonard) qui leur permettront de découvrir les «arrière-pays» et paysages enchanteurs du territoire. Des améliorations ont aussi été apportées aux sentiers de VTT.
Deux autres productions de Jason Guerrette s’ajouteront au spectacle de l’Acadie des terres et forêt en fête! au Jardin de la République. La comédie musicale Gabriel et Évangéline et le Ploye Show seront aussi au programme.
Les ambassadeurs touristiques régionaux seront de retour. Quatre personnes se promèneront sur le territoire afin de discuter avec les visiteurs.
«Les visiteurs aiment connaître les coups de coeur des gens du coin. Même si nous sommes à l’air des gadgets électroniques, ils aiment aussi le contact humain», a fait remarquer Mme Bérubé-Gagné.
Quatre étudiants se déplaceront aussi dans une unité mobile, encore là afin de rencontrer les touristes et leur offrir des coupons-rabais qu’ils pourront échanger dans des commerces de la région.
L’office proposera aussi des remerciements personnalisés aux visiteurs. Ils recevront un message par courriel en guise d’appréciation pour leur passage dans la région.
«En même temps, ça nous permet de créer une banque de noms de visiteurs avec qui on peut communiquer dans le futur. Ce sont de petites attentions qui peuvent rapporter», a ajouté Mme Bérubé-Gagné.
Selon l’office, plusieurs médias se sont intéressés à la région et pourraient y déléguer des représentants au cours des prochaines semaines.
«La région suscite de plus en plus d’intérêt avec ses spectacles en plein air, son casino, nos sentiers de vélo de montagne et nos produits culinaires locaux», a dit Janice Arseneault.
Une série de vidéos sur les activités de la région sera tournée cet été. Ils seront placés au fur et à mesure sur le site web de l’Office du tourisme Edmundston-Madawaska.
La ploye sous exploitée?
LES PARTICULARITÉS CULINAIRES LOCALES COMME LA PLOYE ET LA CRÈME DE FOUGÈRES AURAIENT
AVANTAGE À ÊTRE PLUS EXPLOITÉES PAR LES RESTAURATEURS RÉGIONAUX, SELON L’OFFICE DU TOURISME EDMUNDSTON- MADAWASKA. – ACADIE NOUVELLE: GILLES DUVAL
De l’avis des intervenants touristiques, les particularités culinaires du Madawaska sont sous exploitées par les restaurateurs de la région.
Selon la directrice générale de l’Office du tourisme Edmundston-Madawaska, Joanne Bérubé-Gagné, la ploye est un «produit vedette» lorsque les intervenants régionaux se déplacent pour des salons touristiques.
«Il y avait un salon ce printemps où nous n’avons pas fait de ployes et les visiteurs nous l’ont fait remarquer. À Halifax, les visiteurs en redemandaient et faisaient la file pour la dégustation. C’est quelque chose qui est particulier à notre région. Les gens aiment goûter aux saveurs locales», a-t-elle dit.
D’ailleurs, l’office travaille sur une prochaine phase du circuit Acadie Gourmet afin d’aider les restaurateurs à développer l’offre de produits locaux.
«Il faut miser sur nos différences régionales. Dans les salons, en plus de la ploye, nous proposons la crème de fougères. Bien des gens semblaient surpris que l’on en mange. Avec cela, on présentait des fromages locaux et du sirop d’érable. Ce sont des produits gagnants auprès des visiteurs», a poursuivi Mme Bérubé-Gagné en citant aussi en exemple les bières artisanales locales développées par les Brasseurs du Petit-Sault.

– Acadie Nouvelle

Consulter l’article

2017-03-17T14:16:44+00:00

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire